L’affichage dynamique est une solution de communication très puissante, mais encore faut-il choisir les bons emplacements pour atteindre le public visé. Voici nos conseils.

Faire attention au soleil et aux reflets.

Pour optimiser la visibilité des écrans, il est essentiel de tenir compte de l’orientation de la source lumineuse, que ce soit par rapport aux écrans ou par rapport aux visiteurs. De plus, il ne faut pas oublier de prendre en considération les variations de lumière durant la journée : l’écran sera-t-il soumis à la même exposition lumineuse le matin et l’après-midi ? Si votre écran se trouve face à une source lumineuse, vous devez vérifier que les reflets n’empêchent pas la bonne visibilité et la lecture.

Mais il faut aussi prendre en compte le problème du contre-jour. Si l’écran est dos à la lumière,  le visiteur pourrait être ébloui en tentant de lire ce qui est affiché.  Autant de détails qui vont jouer sur la qualité de l’expérience du client face à de tels affichages.

Attention à la zone de décompression.

On appelle « zone de décompression » les premiers mètres que l’on parcourt lorsqu’on entre dans un lieu. Cette zone est comme une zone de vide pour les visiteurs, qui ne sont alors pas encore attentifs à ce qui se passe autour d’eux. Il y a plusieurs raisons à cela : après être entré, le visiteur regarde son téléphone, ferme votre parapluie, enlève ses lunettes de soleil…  Généralement, il progresse dans l’environnement sans se préoccuper de ce qui l’entoure, à moins que quelque chose ne se dresse sur votre chemin (une file d’attente, par exemple). C’est la raison pour laquelle vous devez éviter de placer vos écrans d’affichage dans cette zone.

Adapter l’affichage dynamique au public visé

Chaque personne est différente, elle se déplace, attend, stationne, et se comporte de manière différente. Il est donc impossible d’atteindre tout le monde avec un unique écran. Par exemple, si vous voulez informer des salariés de l’évolution et de l’actualité de leur entreprise, vous pouvez placer des écrans au niveau des lieux de pause, par exemple à proximité de la machine à café. Pour des enfants, il faudra placer les écrans à un niveau plus bas que pour des adultes.

 

A quelle hauteur placer les écrans ?

De manière générale, il est rare que les individus cherchent délibérément à voir un écran, et cela est d’autant plus vrai dans les lieux où l’on ne fait que passer. Vous devez donc identifier les zones vers lesquelles l’œil sera attiré. Or, notre regard se porte naturellement à hauteur de nos yeux. L’écran ne doit pas être placé trop haut car, lorsque nous nous déplaçons, nous regardons droit devant nous pour éviter les dangers – des dangers qui arrivent rarement du ciel. À l’inverse, un écran placé trop bas peut lui aussi passer inaperçu, ou obliger les passants à adopter une position inconfortable.

Quel est votre message ?

Le message que vous souhaitez diffuser va grandement influencer le positionnement de votre écran dynamique. Les écrans diffusant une information sur un objet précis devraient être placés à proximité de celui-ci. Tout ce qui a trait aux actualités, aux nouveautés, aux promotions d’un magasin peut être placé en vitrine, afin de donner envie au client d’entrer. Si vous voulez informer vos clients ou employés du trafic routier ou de la météo actuelle, alors il est sans doute pertinent d’opter pour un écran placé près de la sortie et orienté vers l’intérieur du bâtiment.

 

Source photo 1 : By IboMazari [CC BY-SA 4.0 (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0)], from Wikimedia Commons

Source photo 2 : Shutterstock 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *